The sound of the wheels: Musical representation of Human-Machine Relations in the 20th Century

Igor Contreras-Zubillaga (Editor), Sara Iglesias (Editor)

Research output: Book/ReportBook

Abstract

L’imaginaire autour des machines a fortement évolué au fil de l’histoire culturelle, inspirant un large éventail de représentations artistiques aux formes les plus variées. C’est pourtant avec l’industrialisation que la musique occidentale commence véritablement à interroger les rapports entre l’homme et la machine, faisant de la confrontation entre ces derniers un objet de réflexion artistique dont se saisissent nombre d’acteurs des musiques dites savante et populaire : Milhaud, les futuristes italiens, Mossolov ou Antheil, ou encore Maderna, Zappa, Aperghis ou Kraftwerk.
Issu d’un colloque organisé au Centre de Recherches sur les Arts et le Langage (CRAL) de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales en 2007, cet ouvrage rassemble des études de cas précis, donnant lieu à des questionnements divers autour des dimensions esthétiques et des enjeux sociaux de ces évocations musicales des rapports homme-machine : Quels ont été les moyens d’expression mobilisés pour dépeindre la machine ? En quoi ces représentations sont-elles révélatrices de leur contexte historique ? Comment la musique a-t-elle nourri, par les moyens qui lui sont propres, le débat concernant la place de la machine au sein de la société ?
Des années 1910 à 2000, de la « Vieille Europe » aux États-Unis et à la Russie, des avant-gardes européennes du début du siècle à la musique contemporaine en passant par le rock progressif et la techno, ce recueil propose un premier aperçu de la profusion et de la diversité des objets et approches dans le domaine des représentations des relations entre homme et machine en musique, dégageant ainsi des lignes de force qui dessinent un tableau complexe des évolutions sociales et artistiques traversant le siècle.
Translated title of the contributionThe sound of the wheels: Musical representation of Human-Machine Relations in the 20th Century
LanguageFrench
Place of PublicationSampzon
PublisherEditions Delatour France
Number of pages226
ISBN (Print)9782752101075
Publication statusPublished - 2 Jan 2011
Externally publishedYes

Publication series

NameMusique/Pouvoirs

Fingerprint

industrialization
art
science

Cite this

Contreras-Zubillaga, I., & Iglesias, S. (Eds.) (2011). Le son des rouages. Représentations musicales des rapports homme-machine au 20e siècle. (Musique/Pouvoirs ). Sampzon: Editions Delatour France.
Contreras-Zubillaga, Igor (Editor) ; Iglesias, Sara (Editor). / Le son des rouages. Représentations musicales des rapports homme-machine au 20e siècle. Sampzon : Editions Delatour France, 2011. 226 p. (Musique/Pouvoirs ).
@book{6d7f8ada824d4b949b4d897c6d4804bd,
title = "Le son des rouages.: Repr{\'e}sentations musicales des rapports homme-machine au 20e si{\`e}cle",
abstract = "L’imaginaire autour des machines a fortement {\'e}volu{\'e} au fil de l’histoire culturelle, inspirant un large {\'e}ventail de repr{\'e}sentations artistiques aux formes les plus vari{\'e}es. C’est pourtant avec l’industrialisation que la musique occidentale commence v{\'e}ritablement {\`a} interroger les rapports entre l’homme et la machine, faisant de la confrontation entre ces derniers un objet de r{\'e}flexion artistique dont se saisissent nombre d’acteurs des musiques dites savante et populaire : Milhaud, les futuristes italiens, Mossolov ou Antheil, ou encore Maderna, Zappa, Aperghis ou Kraftwerk.Issu d’un colloque organis{\'e} au Centre de Recherches sur les Arts et le Langage (CRAL) de l’{\'E}cole des Hautes {\'E}tudes en Sciences Sociales en 2007, cet ouvrage rassemble des {\'e}tudes de cas pr{\'e}cis, donnant lieu {\`a} des questionnements divers autour des dimensions esth{\'e}tiques et des enjeux sociaux de ces {\'e}vocations musicales des rapports homme-machine : Quels ont {\'e}t{\'e} les moyens d’expression mobilis{\'e}s pour d{\'e}peindre la machine ? En quoi ces repr{\'e}sentations sont-elles r{\'e}v{\'e}latrices de leur contexte historique ? Comment la musique a-t-elle nourri, par les moyens qui lui sont propres, le d{\'e}bat concernant la place de la machine au sein de la soci{\'e}t{\'e} ?Des ann{\'e}es 1910 {\`a} 2000, de la « Vieille Europe » aux {\'E}tats-Unis et {\`a} la Russie, des avant-gardes europ{\'e}ennes du d{\'e}but du si{\`e}cle {\`a} la musique contemporaine en passant par le rock progressif et la techno, ce recueil propose un premier aper{\cc}u de la profusion et de la diversit{\'e} des objets et approches dans le domaine des repr{\'e}sentations des relations entre homme et machine en musique, d{\'e}gageant ainsi des lignes de force qui dessinent un tableau complexe des {\'e}volutions sociales et artistiques traversant le si{\`e}cle.",
editor = "Igor Contreras-Zubillaga and Sara Iglesias",
year = "2011",
month = "1",
day = "2",
language = "French",
isbn = "9782752101075",
series = "Musique/Pouvoirs",
publisher = "Editions Delatour France",

}

Contreras-Zubillaga, I & Iglesias, S (eds) 2011, Le son des rouages. Représentations musicales des rapports homme-machine au 20e siècle. Musique/Pouvoirs , Editions Delatour France, Sampzon.

Le son des rouages. Représentations musicales des rapports homme-machine au 20e siècle. / Contreras-Zubillaga, Igor (Editor); Iglesias, Sara (Editor).

Sampzon : Editions Delatour France, 2011. 226 p. (Musique/Pouvoirs ).

Research output: Book/ReportBook

TY - BOOK

T1 - Le son des rouages.

T2 - Représentations musicales des rapports homme-machine au 20e siècle

A2 - Contreras-Zubillaga, Igor

A2 - Iglesias, Sara

PY - 2011/1/2

Y1 - 2011/1/2

N2 - L’imaginaire autour des machines a fortement évolué au fil de l’histoire culturelle, inspirant un large éventail de représentations artistiques aux formes les plus variées. C’est pourtant avec l’industrialisation que la musique occidentale commence véritablement à interroger les rapports entre l’homme et la machine, faisant de la confrontation entre ces derniers un objet de réflexion artistique dont se saisissent nombre d’acteurs des musiques dites savante et populaire : Milhaud, les futuristes italiens, Mossolov ou Antheil, ou encore Maderna, Zappa, Aperghis ou Kraftwerk.Issu d’un colloque organisé au Centre de Recherches sur les Arts et le Langage (CRAL) de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales en 2007, cet ouvrage rassemble des études de cas précis, donnant lieu à des questionnements divers autour des dimensions esthétiques et des enjeux sociaux de ces évocations musicales des rapports homme-machine : Quels ont été les moyens d’expression mobilisés pour dépeindre la machine ? En quoi ces représentations sont-elles révélatrices de leur contexte historique ? Comment la musique a-t-elle nourri, par les moyens qui lui sont propres, le débat concernant la place de la machine au sein de la société ?Des années 1910 à 2000, de la « Vieille Europe » aux États-Unis et à la Russie, des avant-gardes européennes du début du siècle à la musique contemporaine en passant par le rock progressif et la techno, ce recueil propose un premier aperçu de la profusion et de la diversité des objets et approches dans le domaine des représentations des relations entre homme et machine en musique, dégageant ainsi des lignes de force qui dessinent un tableau complexe des évolutions sociales et artistiques traversant le siècle.

AB - L’imaginaire autour des machines a fortement évolué au fil de l’histoire culturelle, inspirant un large éventail de représentations artistiques aux formes les plus variées. C’est pourtant avec l’industrialisation que la musique occidentale commence véritablement à interroger les rapports entre l’homme et la machine, faisant de la confrontation entre ces derniers un objet de réflexion artistique dont se saisissent nombre d’acteurs des musiques dites savante et populaire : Milhaud, les futuristes italiens, Mossolov ou Antheil, ou encore Maderna, Zappa, Aperghis ou Kraftwerk.Issu d’un colloque organisé au Centre de Recherches sur les Arts et le Langage (CRAL) de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales en 2007, cet ouvrage rassemble des études de cas précis, donnant lieu à des questionnements divers autour des dimensions esthétiques et des enjeux sociaux de ces évocations musicales des rapports homme-machine : Quels ont été les moyens d’expression mobilisés pour dépeindre la machine ? En quoi ces représentations sont-elles révélatrices de leur contexte historique ? Comment la musique a-t-elle nourri, par les moyens qui lui sont propres, le débat concernant la place de la machine au sein de la société ?Des années 1910 à 2000, de la « Vieille Europe » aux États-Unis et à la Russie, des avant-gardes européennes du début du siècle à la musique contemporaine en passant par le rock progressif et la techno, ce recueil propose un premier aperçu de la profusion et de la diversité des objets et approches dans le domaine des représentations des relations entre homme et machine en musique, dégageant ainsi des lignes de force qui dessinent un tableau complexe des évolutions sociales et artistiques traversant le siècle.

UR - http://www.editions-delatour.com/fr/musicologie-analyses/1599-le-son-des-rouages-representation-musicales-des-rapports-homme-machine-au-20e-siecle-9782752101075.html

M3 - Book

SN - 9782752101075

T3 - Musique/Pouvoirs

BT - Le son des rouages.

PB - Editions Delatour France

CY - Sampzon

ER -

Contreras-Zubillaga I, (ed.), Iglesias S, (ed.). Le son des rouages. Représentations musicales des rapports homme-machine au 20e siècle. Sampzon: Editions Delatour France, 2011. 226 p. (Musique/Pouvoirs ).